Gérer

Fermer une auto-entreprise


Étape 2 : régularisez votre compte Urssaf

Vous devez déclarer vos derniers chiffres d’affaires et, le cas échéant, régler vos cotisations sur votre espace en ligne autoentrepreneur.urssaf.fr ou sur l’application mobile AutoEntrepreneur Urssaf, sous 30 jours à compter de la date de cessation.
Sans paiement de votre part, l’Urssaf pourra appliquer des pénalités et des majorations de retard.

Protection sociale : vos droits en cas de cessation d'activité

Lorsque vous déclarez la fin de votre activité auprès du guichet unique, l’INPI transmet l’information aux organismes de Sécurité sociale, ainsi qu’à l’administration fiscale.
Quel est l’impact de la cessation de votre activité sur vos prestations sociales ?

Les démarches de cessation d’activité à effectuer en fonction de votre situation

Votre couverture santé continue d’être prise en charge par la Caisse primaire d’assurance maladie (Cpam) de votre lieu de résidence pour la part « assurance maladie ». La part « complémentaire » est prise en charge par votre mutuelle/assurance ou la complémentaire santé solidaire.
Si vous cessez votre activité au cours d’une indemnisation pour maladie, vous pouvez bénéficier d’un maintien de ces droits pendant 12 mois tant que vous n’avez pas ouvert de droits au titre d’une nouvelle activité.

En savoir plus

Vous cessez votre activité non salariée de manière involontaire et définitive ? Vous pouvez bénéficier, sous certaines conditions, de l’allocation de travailleurs indépendants (ATI). Celle-ci peut vous être versée pendant 6 mois afin de sécuriser votre transition professionnelle, sans cotisation supplémentaire de votre part.
L’attribution d’un droit à l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) est également examinée si vous en remplissez les conditions. Dans ce cas, ce droit vous est versé à la place de l’ATI, s’il est plus avantageux.

En savoir plus

Vous avez effectué votre démarche de cessation d’activité via le portail guichet unique de l’INPI sur formalites.entreprises.gouv.fr. Cette information est transmise directement à votre service des impôts des entreprises (SIE).
Vous devez ensuite transmettre, dans les 60 jours, votre dernière déclaration de résultats-revenus sur impots.gouv.fr.

  • Si votre activité était soumise à la TVA, vous devez transmettre une déclaration n° CA3 (régime réel normal) dans les 30 jours ou n° CA 12 (régime réel simplifié) dans les 60 jours.
  • Si vous cessez votre activité en cours d’année, vous pouvez demander à votre service des impôts des entreprises une réduction de votre cotisation foncière des entreprises (CFE) au prorata du temps d’activité avant le 31 décembre de l’année suivante.
En savoir plus

Si vous souhaitez prendre votre retraite, rapprochez-vous de votre organisme de retraite afin de connaître l’ensemble de vos droits. Vérifiez que votre carrière est à jour et 6 mois avant la date de départ souhaitée, déposez en ligne votre dossier de demande de retraite.

En savoir plus



Déclarez votre changement de situation professionnelle sur caf.fr, espace « Mon compte », rubrique « Déclarer un changement ».

  • Si vous êtes allocataire, la Caf recalcule le montant de vos allocations dès le mois qui suit l’arrêt total de votre activité.
  • Si vous n’êtes pas allocataire, réalisez une simulation sur caf.fr pour connaître vos droits.
En savoir plus

En savoir plus

Une liste des actions à mener est à votre disposition pour vous guider pas-à-pas dans les démarches à effectuer en fonction de votre situation :