Mon compte

Coronavirus : les aides apportées aux autoentrepreneurs (Mise à jour le 29/10/2020)

Dernière mise à jour le jeudi 29 octobre 2020

Le Fonds de solidarité :

Par priorité, vous pouvez solliciter, auprès des services des impôts, l’aide prévue par le fonds de solidarité.
Consultez les conditions pour bénéficier de cette aide

L'action sociale :

Le Conseil de la protection sociale des travailleurs indépendants (CPSTI) a proposé une aide financière exceptionnelle Covid-19 aux indépendants dont l’activité a été impactée par la crise du coronavirus au titre des mois de mars, avril et mai 2020.

La date limite de transmission de ces demandes ayant été fixée au 30/06/2020, les demandes transmises passées cette date ne seront pas instruites.

Selon la situation économique de votre entreprise indépendante, et si les dispositions mises en place par les Urssaf ne sont pas suffisantes, il est néanmoins possible de faire une demande d’Aide aux Cotisants en Difficulté (ACED) ou d’Aide financière exceptionnelle (AFE) classique.

Les Arrêts de travail :

Un dispositif dérogatoire d’indemnisation a été mis en place pour les personnes contraintes de rester à leur domicile pour garder leur enfant suite à la fermeture pour raison sanitaire de la classe ou de l'établissement d'accueil de leur enfant et se trouvant dans l'incapacité de télétravailler.
La déclaration doit être faite sur le site declare.ameli.fr avec possibilité de déclarer les arrêts de manière rétroactive.
Le justificatif attestant de la fermeture de l'établissement ou de la classe selon les cas devra être conservé pour pouvoir être communiqué en cas de contrôle.
Ce dispositif concerne les parents d'enfants de moins de 16 ans au jour du début de l'arrêt ainsi que les parents d'enfants en situation de handicap sans limite d'âge.

Les personnes qui sont contactées par l'Assurance Maladie car testées positives au Covid-19 recevront un arrêt de travail délivré directement par l’Assurance Maladie en cas d’impossibilité de télétravailler.


Les personnes qui sont contactées par l'Assurance Maladie car identifiées comme cas-contacts, peuvent demander un arrêt de travail en ligne sur le site declare.ameli.fr.
L’arrêt est d'une durée de 7 jours débutant à la date à laquelle l’Assurance Maladie a contacté la personne pour l’inviter à s’isoler et à réaliser un test, après un contact à risque avec une personne testée positive au coronavirus. Pour les personnes qui se seraient déjà spontanément isolées avant cette date, l’arrêt pourra être rétroactif dans la limite de 4 jours. Si les résultats du test ne sont pas connus à la fin de l’arrêt initial, il est possible de demander une prolongation de l'arrêt dans la limite de 7 jours supplémentaires.

Cellule d'écoute et de soutien psychologique aux chefs d'entreprise :

Les chefs d'entreprise "en détresse " en cette période de crise économique et sanitaire peuvent trouver une écoute auprès d'une cellule de soutien psychologique dédiée, mise en place sous la coordination du ministère de l'Economie. Ce numéro vert (0 805 65 50 50) est ouvert tous les jours, de 8 heures à 20 heures.

economie.gouv.fr/mise-en-place-cellule-ecoute-soutien-psychologique-chefs-entreprise#

Le gouvernement a mis en place des aides d'urgences et des mesures de soutien afin d'aider les entreprises en difficulté frappées par la crise sanitaire.

Où se renseigner ? Comment s'y retrouver ? A quelles aides pouvez-vous prétendre ?

Un site internet recense toutes les aides.

Un numéro de téléphone 0 806 000 245 (appel non surtaxé) vous informe et vous oriente (important : les agents de ces plateformes ne peuvent avoir accès à vos données fiscales ou sociales ni vous donner d'indications sur un dossier ou une demande déjà en cours).